ECOLE DE MUSIQUE DU POHER

Musiques et danses en Bretagne

Public

Cycle 3 (CE2/CM1/CM2)  / Possibilité d’inclure les cycles 2 dans certains cas

 

Date, lieu

Séances après les vacances d'avril. Fest-deiz début juin 2022 sur le temps scolaire dans une salle de la communauté de commune.

 

Présentation

Trois musiciens-enseignants du département de musique traditionnelle, Yann Le Bihan (accordéon), Kevin Ruellan (bombarde, biniou, saxo, clarinette) et Hoëla Barbedette (harpe celtique) se relaient dans chaque classe.

Contenu : Apprentissage de danses basées sur du chant à répondre ou de la musique instrumentale jouée par un des intervenants, danses-jeu et danses de fest-noz accessibles aux enfants, présentation d'instruments, sensibilisation à la culture bretonne, jeux de rythmes…

Apprentissage oral : écoute, observation, imitation, mémorisation. Nous pouvons vous communiquer (en ligne) les enregistrements du répertoire abordé ou/et des enregistrements « sources » si vous souhaitez écouter d’autres versions.

Le projet se termine par un fest-deiz animé par quelques professeurs de l’école de musique et par les enfants des écoles, qui chantent dans la ronde et dansent le répertoire qu’ils ont vu en séance. L’intérêt est de mixer différents publics pour favoriser le rayonnement de cette actions culturelle, aussi la présence lors de cette manifestation des enseignants et des enfants ayant participé au projet est-elle indispensable.

Objectifs

> Apprendre et mémoriser des chants traditionnels « à répondre » en français et/ou en breton

> Acquérir une pulsation rythmique en combinant chant, musique et danse

> Développer la motricité

> Evoluer, se placer dans un espace et au sein d'un groupe

> Découvrir la culture bretonne

> Prendre conscience de l’héritage culturel local/régional

 

Organisation

6 séances hebdomadaires d’une heure. La séance se fait de préférence dans une salle de motricité.

Il est possible d’articuler ce projet avec un projet de classe ou d’école (autour de la Bretagne, des danses populaires, de l’oralité, du patrimoine immatériel…) et/ou à d’autres interventions des musiciens intervenants (écriture de textes de chansons…).

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information